Me syndiquer

​Reconnaissons-le, se syndiquer n’est pas un acte naturel… qui plus est à la CGT. Pourtant n’avons-nous pas intérêts à défendre notre mot à dire au sein de l’entreprise.

​Se syndiquer permet à chacun d’entre nous d’exister et de compter en tant qu’individu à part entière. Et de ce point de vue, être à la CGT revêt une signification encore plus forte,  celle d’être en capacité d’agir sur les stratégies d’entreprise afin de répondre aux aspirations et aux attentes des salariés dans une logique de transformation sociale.

​Merci de bien vouloir nous retourner le bulletin d'adhésion  à  l'adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

​​

Pourquoi se syndiquer ? Pour être respectés et reconnus

Beaucoup de salariés cadres et non cadres considèrent que le syndicat n’est pas fait pour eux dans la mesure où chacun considère sa propre situation comme étant particulière, individuelle et ne pouvant se fondre dans des solutions collectives. Pourtant le syndicat est l’outil dont se sont dotés les salariés pour défendre et gagner des garanties sociales, résoudre les difficultés individuelles et faire avancer le progrès social dans la société. Se syndiquer permet d’avoir prise sur sa vie, de s’ouvrir un espace de liberté. Pour être efficace, le syndicalisme a besoin d’un nombre plus important adhérents, acteurs de l’activité syndicale.

Salaires et carrières

Année après année, dans le public comme dans le privé, nous subissons une stagnation voire une régression de notre salaire fixe au profit d’une part variable de plus en plus aléatoire. Les grilles salariales sont attaquées et remises en cause. Individualisée et déconnectée de la qualification, notre rémunération devient arbitraire. L’individualisation a tiré nos salaires vers le bas. Par ailleurs, le développement des dispositifs de participation financière et d’épargne salariale vient en opposition au salaire et fragilise la protection sociale au travers des exonérations de cotisations.

Formation

Notre formation est trop souvent limitée à une adaptation aux objectifs des entreprises (ou administrations) et à une intégration aux critères de gestion qu’elles décrètent. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences, les nouvelles compétences requises pour occuper un poste donné ne doivent pas servir de prétexte aux employeurs pour refuser la progression de carrière ou la reconnaissance des qualifications acquises. C’est une démarche à courte vue, dictée par les besoins immédiats des employeurs.

 

 

Santé au travail

Dévoyant notre aspiration à l’autonomie, le management actuel a favorisé notre isolement et des formes de mises en concurrence. La course sans fin à la performance a des conséquences sur notre santé physique et mentale. La pression générée par les rythmes, les objectifs à tenir, les restructurations permanentes, l’absence de marge d’expression et de libre arbitre, les mises au placard constituent des facteurs de souffrance des managers et des managés. Ce phénomène se généralise avec des conséquences tragiques pour les salariés. L’éloignement des centres de décision, les directions insaisissables, l’absence d’interlocuteur, le fait de nier les conflits ou de laisser perdurer les incompréhensions, participent au phénomène.

 

Rythme de travail

Bien souvent, nous travaillons plus de quarante heures par semaine. Ces dépassements horaires ne sont pas systématiquement pris en compte dans notre salaire. La pression sur les rythmes, les délais de plus en plus courts et les objectifs de plus en plus ambitieux, conduisent les salariés à faire toujours plus d’heures travaillées et non travaillées. La généralisation du forfait en jours intensifie ce phénomène. Cela contribue à déprécier notre technicité, nos compétences et nos responsabilités.

 

Donner du sens au travail

La finalité de l’entreprise n’est pas exclusivement économique et financière, mais d’abord humaine et sociale. Les choix de gestion doivent prendre en compte les conséquences humaines, sociales et environnementales. En partant des ces principes, nous sommes favorables à la construction d’accords comme un moyen de faire avancer concrètement les choses, à condition de s’y impliquer. Des droits nouveaux, individuels et collectifs doivent être désormais attachés aux objectifs éthiques de l’entreprise, de la société, pour mieux les faire vivre en compatibilité avec la citoyenneté et les besoins sociaux.

La CGT-UGICT prône un management alternatif ne se substituant pas au dialogue social collectif et visant à réorienter le rôle des managers vers :

  • la restauration et l’animation du collectif de travail, lui-même tourné vers la résolution collective et le partage d’expérience et de sens;
  • le renforcement du soutien aux personnes, au collectif de travail (développement de la coopération transverse avec les autres équipes), l’innovation...;
  • l’accompagnement individuel et l’évaluation.

 



 Médecine du Travail


Les Services de Santé au travail sont disponibles pour tous les salariés. Leur rôle est de mener des actions de santé au travail dans le but de surveiller et préserver la santé des salariés tout au long de leur parcours professionnel. Vous pouvez les solliciter à tout moment. 
 

Docteur Liot

LA DEFENSE Immeuble Maison Défense

12 place de la Défense 92400 COURBEVOIE

Téléphone : 01 49 00 36 00  

Medecine du travail

 Inspection du travail


L’inspection du travail fournit des informations et des conseils aux employeurs et aux salariés sur les moyens les plus efficaces d’observer les dispositions légales.

Vous devez vous adresser à l’inspection du travail si vous avez besoin : 

  •  d’une information ou d’un conseil sur une disposition légale, 

  • si souhaitez faciliter et/ou améliorer le dialogue social dans votre entreprise

  •  ou si l'entreprise fait l’objet d’un contrôle de l’inspection du travail ou a été destinataire d’un courrier lui demandant des éléments précis sur les conditions dans lesquelles l'entreprise fait travailler ses salariés.

Les agents de l’inspection du travail n’interviennent pas dans les litiges individuels relatifs au contrat de travail ; ces conflits relèvent de la compétence du conseil des prud’hommes.

Pour certains manquements (salaires, durée du travail, installations sanitaires, défaut de déclaration de détachement des travailleurs…), il peut faire le choix de demander au Directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de prononcer une amende administrative.

Dans les situations prévues par la loi, les agents de contrôle peuvent prendre l’initiative d’arrêter l’activité d’un salarié, exposé à un risque grave et imminent, pour que l’employeur prenne les dispositions nécessaires pour être conforme à la réglementation en vigueur.

Inspecteur du travail

Secteur la Défense centre

11 boulevard des Bouvets – CS 70146
92741 Nanterre

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel : 01 47 86 41 01

Nom et coordonnées de l'Inspecteur du Travail
Aurélie LEHOUX
DIRECCTE d'Ile-de-France
Direction Régionale des Entreprises de la Concurrence de la Consommation du Travail et de l'Emploi
Unité Départementale des Hauts-de-Seine
11 boulevard des Bouvets
92000 NANTERRE Cedex
Tél. : 01 47 86 42 76 (Secrétariat)
 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Inspection du travail
 

 Conseil des prud’hommes


Les salariés qui ont recours au Conseil des prud’hommes sont de plus en plus nombreux chaque année : il s’agit de la deuxième raison la plus répandue d’aller devant le juge, après les conflits relatifs au divorce.

Le Conseil des prud’hommes est compétent pour régler tous les conflits individuels nés à l’occasion du contrat de travail entre employeurs et salariés, et principalement en cas de licenciement contesté par le salarié. 

Le conseil de prud’hommes est saisi par lettre recommandée ou par lettre déposée au secrétariat-greffe du tribunal.

Le délai de recours aux prud'hommes a été récemment modifié (loi du 14 juin 2013). Toute action en justice concernant l’exécution du contrat de travail ou le licenciement est prescrite dans un délai de 2 ans.

Dans tous les cas, une tentative de conciliation est obligatoire entre les parties. Durant cette phase, le salarié et l’employeur peuvent se mettre d’accord sur une indemnité forfaitaire versée au salarié.

En cas d’échec de la conciliation, les parties sont convoquées à l’audience par lettre ou verbalement. Elles doivent obligatoirement venir au tribunal, sauf en cas de motif légitime (ex : maladie, raison familiale...). Dans ce cas, elles devront être représentées.

Par exemple, les parties peuvent se faire représenter par un salarié appartenant à la même branche d’activité, leur conjoint, un avocat... L’employeur peut également se faire représenter ou assister par un salarié.

Les conseillers employeurs et salariés se prononcent sur une affaire à égalité des voix. En cas de partage de voix, le Conseil de prud'hommes se réunit à nouveau sous la présidence d'un magistrat du tribunal d'instance : cette nouvelle audience permet de départager les conseillers.

2 Rue Pablo Neruda, 92000 Nanterre

Tél. : 01 40 97 16 50

Prudhommes

 Assitante sociale


Ses domaines d’intervention sont larges, elle conseille les salariés en arrêt maladie, en lien avec divers organismes tels que la Sécurité sociale ou la Mutuelle, Elle est à même d'exposer  vos droits. Elle peut traiter les cas d’addictions, en lien avec diverses associations. Elle accompagne les salariés dans leurs différents projets, tels que les mutations, la retraite et les reconversions.

Le but est que les salariés soient en phase avec les différentes procédures et les organismes à leur disposition.

La question du handicap est l’une de ses prérogatives, dont l’objectif est de garantir le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés. A ce titre, elle mène un important travail avec le SAMETH, qui assure une permanence à l’ACMS.

Elle apporte également une aide sur le plan familial, ainsi que les renseignements relatifs aux différents droits des salariés, en cas de deuil ou de divorce par exemple.

Les salariés pourront également la consulter pour toute question relative au logement. En effet, l'ACMS dispose de nombreux partenaires, en vue d’accompagner les salariés dans diverses situations..

​Elle reçoit les salariés en entretien physique à l’ACMS ou par téléphone.

ACMS PYRAMIDE  Immeuble

Ile de France - Bât. C  3 place de la Pyramide  

92067 PARIS LA DEFENSE CEDEX

 
Secrétariat 

Tél : 01-49-00-36-00  

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Assistante sociale

 Frais de santé & Prévoyance 


Frais de santé

Un régime de base obligatoire pour l'ensemble du personnel :

  • Financer à hauteur de 55% par l'employeur

  • Mise en conformité contrat responsable au 01/01/2016

Un régime sur-complémentaire facultatif non responsable :

  • Financement 100% salarié de la surprime

Rappel de la structure de cotisations :

  • Isolé

  • Famille au sens de la Sécurité Sociale

  • Conjoint non à charge (couverture facultative)

Assiette de cotisations :

  • Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale (PMSS) révisé chaque année

​Prévoyance

  • Un régime ensemble du personnel permettant aux salariés d'être couverts contre les risques arrêts de travail et décès.

  • Maintien de salaire de l'employeur 3 mois pour les cadres, 1 mois pour les non-cadres (Convention Syntec)

  • Une cotisation assise sur salaire (tranches A,B,C)

  • Régime financé partiellement par l'employeur : 100% de la tranche A

​Intervenants au contrat :


Adressez-nous vos justificatifs par courrier :

Pour vos frais de santé :

AON
28 allée de Bellevue
CS 70000 - 16918 Angoulême Cedex 9
Tél. : 01 73 10 20 25 

Experts disponibles :

du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00, au

Site 

https://monportailsante.aon.fr/aonadp/

Prevoyance

 

 

Sous-catégories

Recevez notre newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

"Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques." Jean Jaurès

Calendrier syndical 2023

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29

"Que le profit soit convenable le capital peut s’employer partout ; 20%, il s’échauffe ; 50%, il est d’une témérité folle, à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines ; à 300%, et il n’est pas de crime qu'il ne puisse commettre." (TJ Dunning, 1860 "Trade-Unions and Strikes")

Haut de Page