La formation des consultants en ESN (Entreprise de Services Numériques) est une nécessité vitale pour le consultant mais relève souvent du parcours du combattant

Favori

Un constat essentiel : pour un consultant, la formation est une nécessité de survie, pas un luxe

Pour un consultant en informatique, la formation continue tout au long de sa carrière est une nécessité pour évoluer. En effet, les méthodologies, les technologies, les modes aussi, changent constamment. Par exemple, aujourd'hui, la mode est aux méthodes agiles de type SCRUM. Qu'en sera-t-il dans 5 ans ?

Celui ou celle qui ne se forme pas est condamné à l'obsolescence. Il/elle sera un jour ou l'autre "remercié" (c'est-à-dire jeté à la poubelle), c'est inévitable. Il est donc absolument nécessaire, vital, d'anticiper et de contrer cette obsolescence en se formant régulièrement pour conserver un niveau d'employabilité suffisant et ne pas se retrouver sur la touche. Dans le cas contraire, le consultant en informatique est condamné à une obsolescence programmée qui le mettra hors-jeu un jour ou l'autre.

Et lorsque ce jour arrivera, personne ne sera là pour le sauver. Il sera convoqué, au mieux licencié pour insuffisance professionnelle s'il n'est pas tombé dans l'un des pièges que tendent les commerciaux à savoir les missions fictives, les pressions aux missions sous-qualifiées, les enfermements dans des postes ingrats, les formations bidons dont le seul but est de constater une absence et de provoquer un licenciement, etc.

La formation continue, une réelle difficulté en Entreprise de Services Numériques (ESN) pour les consultants

Il est difficile et déstabilisant de constater à quel point l'homme est un loup pour l'homme. Cet adage est on ne peut plus d'actualité en ESN.

Ainsi, comment expliquer qu'un commercial (ou apparenté comme tel car les titres anglo-saxons pullulent et ne font que noyer le poisson, tels BRM pour Business Relationship Manager ou autres acronymes à la mode) qui gagne environ 120.000 euros par an refuse une malheureuse formation à un consultant qui en gagne 2 ou 3 fois moins ?

Est-ce de la mesquinerie ? Une sanction ? Une punition ? Une forme de mépris ? Ou plus simplement un total manque d'intérêt égoïste pour l'évolution de carrière des consultants, qui ne sont que des variables d'ajustement que l'on peut jeter au besoin s'ils ne font plus l'affaire. Ne peut-on aussi le voir comme un frein à l'évolution du consultant qui reste ainsi sous la coupe du commercial, corvéable à merci, pour des missions de bas niveau ? Donc, se dit le commercial, pourquoi laisser les consultants se former, évoluer ? Empêchons-les de se qualifier !

C'est pourtant la triste réalité des ESN, où l'obtention de formations certifiantes (c'est-à-dire de qualité et pouvant servir à l'extérieur dans n'importe quelle entreprise) relève souvent du parcours du combattant comme si ces formations étaient un luxe, un caprice, une lubie. Je parle ici bien entendu de formations certifiantes et/ou qualifiantes dans le domaine des ESN, donc de formations totalement en phase avec les métiers exercés.

Tout un chacun peut devenir commercial mais tout le monde ne peut pas devenir consultant

Il est scandaleux que des formations ciblées et méritées soient refusées par des commerciaux qui eux n'ont aucun besoin de se former puisque tout un chacun peut devenir commercial. Le métier de commercial ne demandant aucune formation spécifique, pour preuve certains ont un niveau de formation assez faible. Ils peuvent vendre indifféremment des appartements, des voitures, des machines-outils ou de la prestation informatique. Ils n'ont souvent aucune compétence en informatique. Pour preuve, ils demandent aux consultants de répondre aux appels d'offres pointus techniquement et de mettre à jour leurs CV.

Quelle est leur réelle plus-value ? Elle est très maigre et aucune formation particulière n'est nécessaire pour accompagner un consultant chez un client et l'écouter parler.

Il s'agit tout simplement d'une forme d'exploitation exercée par des individus peu scrupuleux et peu formés sur d'autres individus scrupuleux et bien formés. Les commerciaux ne comprennent donc même pas l'importance pour les consultants de se maintenir à jour dans leurs connaissances puisqu'ils ne sont pas soumis à cette contrainte.

Il est important de bien comprendre ce système pervers d'exploitation pour savoir ce qu'est réellement une ESN.


Imprimer
×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
mercredi 21 février 2024

Derniers articles - Prise de conscience

18 décembre 2022
Prise de conscience
« Ne croyez pas qu'il y ait nul oiseau qui se pren...
28 novembre 2022
Prise de conscience
Le monde professionnel peut être semé d'embûches… ...
08 octobre 2022
Prise de conscience
Derrière le concept à la mode, d'entreprise libéré...
19 avril 2022
Prise de conscience
Le système des commerciaux qui ont pouvoir hiérarc...

Recevez notre newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

"Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques." Jean Jaurès

Calendrier syndical 2023

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29

"Que le profit soit convenable le capital peut s’employer partout ; 20%, il s’échauffe ; 50%, il est d’une témérité folle, à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines ; à 300%, et il n’est pas de crime qu'il ne puisse commettre." (TJ Dunning, 1860 "Trade-Unions and Strikes")

Haut de Page