Collègues TCS, C'est le moment ! Ensemble, dès le 7 mars, mettons un coup d’arrêt à ce projet de réforme des retraites inacceptable !

Sommaire :

  1. Quelques chiffres pour relativiser cette réforme injuste…
  2. Appel à la grève générale ?
  3. Retraites : une réforme anti-femmes !
  4. Lien pour signer la pétition.
  5. Droit de grève reconnu par la constitution – mode d'emploi.
  6. Schéma : Comment faire grève, salarié du privé.

1 - Quelques chiffres en préambule pour relativiser cette réforme

En 2008, suite à la crise financière des subprimes partie des Etats-Unis, l'une plus grosses crises de l'histoire de la finance, l'état donc nos impôts ont sauvé les banques en injectant des centaines de milliards dans leurs fonds propres !

Début 2023, Le budget des armées passera à 400 milliards d'euros (2024-2030), annonce le locataire de l'Elysée.(Préparer votre retraite en investissant dans l'industrie de l'armement, à vos risques et périls) !

Et dans le même temps on voudrait nous faire accroire qu'il n'y pas d'argent magique pour nos retraites et que nous devons travailler encore et encore au service de la finance et du remboursement de la dette ! C'est quoi le projet : passer ou trépasser directement d'une boite verticale à une boite horizontale et le « problème » du financement des retraites sera réglé !

Caramba !

2 - Appel à la grève générale ?

Malgré la propagande du gouvernement qui ne convainc pas du bien-fondé de sa réforme, l'écrasante majorité de la population comme 90% des salariés font preuve de « bon sens » et rejettent cette réforme brutale, inacceptable et inutile.

En opposition à ce projet de réforme des retraites, l'unité des organisations syndicales a construit un mouvement social solide, déterminé, ancré dans le paysage social de tout le pays. Il révèle également l'inquiétude face à la désertification des territoires, le manque de services publics, les incertitudes en matière d'emploi, de salaires et de pouvoir d'achat.

En complément de ces manifestations, c'est plus d'un million de personnes qui ont signé et diffusent la pétition en ligne proposée par les organisations syndicales. Cette opposition à la réforme touche désormais toutes les strates de la population. Pétition · Retraites : non à cette réforme injuste et brutale ! · Change.org

Malgré cela, le gouvernement et le président de la République restent sourds et dégradent la cohésion sociale du pays en refusant toujours de retirer ce projet injuste. C'est pourquoi, comme annoncé lors du précédent communiqué le 11 février, l'intersyndicale réaffirme sa détermination pour mettre la France à l'arrêt le 7 mars prochain en appelant les travailleurs à participer massivement aux manifestations et à se déclarer en grève. Les organisations syndicales professionnelles et de jeunesse continuent leurs actions d'information et de conviction pour élargir encore le mouvement social.

Le 7 mars doit être une véritable journée morte dans les entreprises, les administrations, les services, les commerces, les écoles, les lieux d'études, les transports…

3 - Retraites : une réforme anti-femmes !

Elles se saisissent du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, pour rendre visibles les conséquences particulièrement graves de ce projet pour elles. Elles agissent avec les organisations de jeunesse qui militent sur leurs lieux d'études pour élargir encore le rejet de cette réforme des retraites particulièrement injuste. Elles soutiennent aussi leur mobilisation du 9 mars pour améliorer notamment le système des bourses d'études.

4 - Lien pour signer la pétition

Pétition · Retraites : non à cette réforme injuste et brutale ! · Change.org

5 - Droit de grève, mode d'emploi

Le droit de grève a ceci de particulier qu'il s'agit d'un droit de désobéir, d'un droit à la révolte, d'un droit à la résistance reconnu par la Constitution mais aussi par des textes communautaires. Ce droit de nuire reste souvent l'ultime recours pour obliger l'employeur à s'asseoir à la table des négociations et à ouvrir des discussions ! Ce droit essentiel constitue l'un des principaux contre-pouvoirs à la disposition des salariés, c'est pourquoi il est l'objet de remise en cause incessante par le patronat qui cherche sans cesse à le restreindre voire à l'éteindre ! La lutte autour de ce droit se poursuit aujourd'hui par notre action contre les réquisitions de grévistes, par les actions judiciaires visant l'obtention de décisions de justice positives, et surtout par l'utilisation de ce droit « qui ne s'use que si l'on ne s'en sert pas ».

6 - Schéma : Comment faire grève, salarié du privé !

Michel Boudaoud, Bruno Le Chaux

Pour vous abonner à notre site : https://cgttcsfrance.org

Pour nous consultez : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 


Imprimer
×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
mardi 23 avril 2024

Derniers articles - Actualités TCS

Recevez notre newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

"Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques." Jean Jaurès

Calendrier syndical 2023

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30

"Que le profit soit convenable le capital peut s’employer partout ; 20%, il s’échauffe ; 50%, il est d’une témérité folle, à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines ; à 300%, et il n’est pas de crime qu'il ne puisse commettre." (TJ Dunning, 1860 "Trade-Unions and Strikes")

Haut de Page