Comment le patronat augmente le temps de travail ? La CFDT est prête à signer l’extension du forfait jours à l’ensemble des cadres !

Forfait jour pour les salariés en position 2.2 et 2.3 ou comment le patronat augmente le temps de travail !

La CFDT qui avait déjà soutenu la Loi travail facilitant indirectement les licenciements injustes à moindre coûts (Barêmes plafond des indemnités juridiques en cas de licenciement abusif), est prête à signer cette fois l'extension du forfait jours à l'ensemble des cadres. Il est important de le faire savoir auprès de vous, afin qu'elles/ils fassent pression sur celle-ci pour qu'elle ne signe pas cette régression sociale. 

Nous comptons sur vous pour diffuser massivement ce bulletin dans votre entreprise en clientèle et établissements respectifs (Suresnes, Poitiers, Lille, La Défense), et allez discuter avec vos collègues, la CGT TCS France,  des risques encourus.

Faisons en sorte que le SYNTEC remballe son projet.

Explication : 

Le patronat, en proposant de généraliser le forfait jour à l'ensemble des cadres de la branche, a pour objectif d'allonger la durée du travail et d'intensifier le travail avec des minimas scandaleusement bas. Ainsi, le patronat, comme nous l'avons mentionné dans notre dernier bulletin, propose un forfait jour pour les salariés à partir de la position 2.2. Pour être éligible à ce forfait, il faudra que ces salariés aient une rémunération supérieure ou égale à un certain pourcentage du minimum conventionnel de sa catégorie. Lors de la réunion, ce pourcentage était fixé à 125%. Mais dans les documents fournis ensuite, ce pourcentage passe à 122%. 

A ce jour, les salariés en position 2.2 et 2.3 travaillent théoriquement 1 607 heures. Les salariés en forfait jour peuvent théoriquement travailler jusqu'à 13 heures par jour puisqu'il faut seulement 11 heures de repos entre deux journées d'activité. Cela signifie que ce salarié peut être amené à travailler 2 834 heures (218 jours X 13 heures). Si l'on calcule les taux horaires nous obtenons :

Non seulement, les salariés sont amenés à travailler plus longtemps, mais ce travail est aussi moins bien rémunéré. Certains nous diront que les salariés ne travailleront pas 13 heures par jour. Mais même à 10 heures par jour, le compte n'y est pas… Il faut aussi prendre en compte la nocivité de cette disposition sur la santé et sur la vie privée et familiale. Il est clair que cela ne va pas aider, à la fois, à féminiser la profession et à l'attractivité de la branche. C'est pour ces raisons que nous combattons cette disposition. 




Imprimer
×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
mercredi 27 septembre 2023

Derniers articles - Actualités TCS

Recevez notre newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

"Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques." Jean Jaurès

Calendrier syndical 2023

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

"Que le profit soit convenable le capital peut s’employer partout ; 20%, il s’échauffe ; 50%, il est d’une témérité folle, à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines ; à 300%, et il n’est pas de crime qu'il ne puisse commettre." (TJ Dunning, 1860 "Trade-Unions and Strikes")

Haut de Page