Mars 2017 - Communication de la CGT ALTI/TCS UES - Nouveau site Suresnes - NAO - Intercontrat - EAP...

UES – La direction déboutée au TGI

La direction ALTI-TCS requérant a été déboutée de sa demande de reconnaissance d'une Unité Economique et Sociale (UES). La CGT-UGICT sans être fermée à la reconnaissance d'une UES avait cependant fait part dans un courriel de ses préoccupations quant à la méthode de négociation de la direction qui refusait notamment de communiquer les informations de comparaison des droits et usages de chaque filiale afin de négocier une harmonisation sociale vers le haut pour l'ensemble des salariés des différentes filiales. L'absence de réponse à une demande d'harmonisation sociale préalable a été retenue par le juge comme un des motifs pour ne pas reconnaître une UES pleine et entière.

Si vous souhaitez une copie du jugement public, vous pouvez la demander à vos représentants CGT


Nouveau site : améliorations ? À quel prix ?

La direction ALTI-TCS a évoqué la signature d'un bail pour le nouveau site de Delivery qui serait situé sur la ville de Suresnes, dans le 92. Cette solution nous a été présentée comme « Une amélioration des conditions de travail » et une économie substantielle. Mais, la direction a concédé ne pas avoir pris en compte « les temps de trajet » comme critère de décision. Or une étude des impacts sur ce sujet (à partir des principales gares et aéroports parisiens - données Ratp) donne les évaluations suivantes :

  • Défense => Suresnes : augmentation de 3,05 h /semaine (pour environ 50 collaborateurs)
  • Villiers => Suresnes : augmentation de 1,60 h /semaine (pour environ 100 collaborateurs) Soit plus de 300 heures par semaine imposées aux collaborateurs du Delivery.

Les fonctions support et top-management restant à la Défense ne sont bien sûr pas impactées. Si l'on traduit cela en « équivalent coût de travail » annuel on obtiendrait plus de 450k€, le double en équivalent TJM, soit bien largement plus que l'économie sur le loyer. Le seul bus qui passe au pied du site a une fréquence en période de pointe comprise entre 5 et 13 minutes. Il n'apparait donc pas dans les « itinéraires RATP ». Un accès en voiture n'est pas proposé, il n'y a pas de place de parking. Pour finir, TCS se préoccupant de la santé de ses collaborateurs imposera à ceux prenant le tram ou le train une « escalade quotidienne» à pied équivalente à 8 ou 10 étages. NON à un traitement au cas par cas, 150 collaborateurs sont aujourd'hui directement impactés !

La CGT est à votre écoute pour définir ensemble un socle de revendications compensatoires équitables !


Négociations Annuelles Obligatoires 2017 – Espérons !

La direction réunit les syndicats le 07/03/2017 pour fixer le calendrier des négociations annuelles obligatoires (NAO).

Nous porterons des négociations notamment sur les points suivants :

La rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée, notamment la suppression des écarts de rémunération Paris/Province, Hommes/Femmes, à travail égal salaire égal, temps de transport, l'égalité professionnelle et la qualité de vie au travail

La gestion des emplois et des parcours professionnels (GPEC) et la mixité des métiers.

La décision unilatérale du régime de prévoyance complémentaire et frais de santé de la direction, sans concertation avec les IRP.

Un droit à la déconnexion

Un droit d'information sociale et économique des salariés notamment en mission, etc.....

La CGT est à votre écoute pour définir ensemble un socle de revendications !

.

INTERCONTRAT – Un RMG mais toujours pas de plan ?

Un nouveau RMG (Ressource Management Group), ancien consultant d'Alti, est venu renforcer la DRH Alti, dans la mise en œuvre d'un plan de transformation d'un processus unifié « Staffing », qui se veut prometteur. Nous comptons bien suivre l'efficacité de ce plan notamment en solidarité avec les collègues salarié(e)s en inter-contrat de longue durée dont à l'heure d'aujourd'hui nous déplorons l'absence de proposition d'un plan structurant et de suivi d'un retour à l'emploi de la part de direction.

Nous refusons que l'inter-contrat soit utilisé comme variable d'ajustement.


ENTRETIEN ANNUEL DE PERFORMANCE

L'employeur, en vertu de son pouvoir de direction, est en droit d'évaluer le travail des salariés via un entretien annuel individuel. En retour, l'employeur est tenu d'adapter les salariés à l'évolution de leur emploi et de maintenir leur employabilité ; l'organisation d'un entretien peut donc être le moyen de discuter de ces adaptations. L'employeur a toutefois des obligations :

Les objectifs doivent être SMART (Spécifique, Mesurable, Acceptable et Ambitieux, Réaliste, Temporellement défini). Les moyens doivent être mis en face des objectifs. L'employeur ne peut pas vous évaluer en fonction de ressentis subjectifs.

Les résultats de l'évaluation doivent vous être communiqués. Attention : Les résultats de l'évaluation

pourront servir en cas de litige contre vous, ou pour justifier une rémunération moindre que celle de vos collègues.

En cas de désaccord avec votre évaluation, si vous estimez que les appréciations portées sur vous sont subjectives ou erronées : Refusez de signer le compte rendu, personne ne peut vous obliger à le valider. Le fait de ne pas signer n'a aucune incidence sur la validité de l'évaluation, mais cela diminue la portée du compte rendu, qui aura une force probante moindre en cas de contentieux devant les prud'hommes. Inscrivez

vos désaccords sur les zones de commentaires dans le support d'évaluation. Faites part également de votre contestation par écrit au niveau supérieur à celui de votre évaluateur.


Imprimer
×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
mercredi 21 février 2024

Derniers articles - Actualités TCS

Recevez notre newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

"Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques." Jean Jaurès

Calendrier syndical 2023

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29

"Que le profit soit convenable le capital peut s’employer partout ; 20%, il s’échauffe ; 50%, il est d’une témérité folle, à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines ; à 300%, et il n’est pas de crime qu'il ne puisse commettre." (TJ Dunning, 1860 "Trade-Unions and Strikes")

Haut de Page